Femme & Tech : le livre blanc « must read » pour une culture plus inclusive

Que vous soyez recruteur, manager ou investisseur, il vous incombe la responsabilité d’accroître la présence des femmes dans la Tech. Pour vous y aider, Welcome to the Jungle vient de publier un livre blanc qui dresse un état des lieux de la situation et met en avant les bonnes pratiques.

Les femmes ne représentent que 16% des salariés dans les métiers Tech. Et les statistiques ne sont pas plus reluisantes du côté des startups avec 8% d’entrepreneurEs évoluant dans ce milieu. Des chiffres qui s’expliquent notamment par leurs difficultés à obtenir des fonds puisqu’en moyenne, elles lèvent deux fois moins que les hommes. Pire encore, les investissements dans les startups féminines ont même chuté depuis 2016. Alors que certains voudraient nous faire croire que les questions de parité deviennent dépassées, ce constat est en réalité plus grave qu’il n’y paraît. Comme nous le confiait très justement Sinead Bunting, Directrice Marketing Angleterre de Monster : « J’ai réalisé que puisque 90% des codeurs sont des hommes, et qu’ils développent la langue du futur, les femmes ne feront pas partie de la conversation ».

A l’heure où les défis sont de plus en plus grands, se priver du meilleur des cerveaux disponibles dans les deux sexes est logiquement fort dommageable. D’abord au sein des entreprises, puisque la mixité est génératrice de performance, mais aussi pour les investisseurs quand on sait que les entreprises dirigées par des femmes génèrent plus de revenus (voir plus bas).

Trop peu de jeunes filles en filière scientifique

Les raisons d’une telle désertion sont multiples, à commencer par le manque de rôle modèles pour les jeunes filles qui n’envisagent pas de telles carrières alors qu’elles sont de plus en plus nombreuses en bac scientifique. Si des domaines comme la chimie et la médecine comptent une proportion supérieure de femmes, l’ingénierie et plus particulièrement la Tech ne parviennent toujours pas à les séduire. Constat plus inquiétant encore, la présence des filles dans l’informatique a même connu un déclin en 40 ans. «L’informatique est le seul domaine où, après avoir été proportionnellement bien représentée, la part des femmes est en nette régression, alors que, dans toutes les filières scientifiques et techniques, elle augmente de 5% en 1972 à 26% en 2010», remarque Isabelle Collet, maîtresse d’enseignement et de recherche en sciences de l’éducation à l’université de Genève.

Read more

Our videos