MIXITÉ ET PERFORMANCE : ÇA SE CONFIRME MAIS…

Selon une étude de l’OIT, la plupart des dirigeants d’entreprises dans le monde voient une corrélation entre mixité et performance. Mais ne font pas assez d’efforts pour obtenir cette mixité.

« Les entreprises disposant de politiques de mixité ont 31 % de chances supplémentaires de déclarer des résultats commerciaux en hausse que celles qui n’en ont pas. » Ce chiffre provient d’un rapport de l’Organisation mondiale du travail (OIT) issu d’une enquête en ligne diffusée en 15 langues auprès de 13.000 entreprises de 70 pays.

57,4 % des dirigeants interrogés considèrent que « les initiatives prises en vue de promouvoir l’égalité des sexes avaient contribué à améliorer les résultats des entreprises ». Ce n’est pas un plébiscite. 22,6 % n’en sont pas sûres et pour 20 %, ces initiatives n’ont pas amélioré les résultats de leur entreprise.

Pourtant, les 57,4 % d’enthousiastes ne tarissent pas d’éloges sur la mixité : 60,2 % voient une rentabilité et une productivité accrues, 56,8 % une plus grande capacité à attirer et conserver les talents, 54,4 % observent une créativité, une innovation et une ouverture d’esprit renforcées, 54,1 % estiment que la réputation de leur entreprise s’est améliorée et 36,5 % sentent qu’ils sont mieux à même de jauger l’intérêt et la demande des consommateurs. Et en espèces sonnantes et trébuchantes cela donne, pour près de 30 % des entreprises, une augmentation de 10 à 15 % des profits grâces aux politiques de diversité. Et même, pour 18 % des entreprises convaincues, la hausse serait de 15 à 20 %.

 

Read more

Our videos