Mobilité et emploi : les femmes plus pénalisées que les hommes

Après un déménagement, les femmes sont moins nombreuses que les hommes à connaître une promotion ou une amélioration de leurs conditions professionnelles, selon une enquête du ministère du Travail.

La parité a encore des progrès à faire dans le monde du travail. Selon la dernière étude du ministère du Travail publiée ce mardi 2 avril, les femmes sont moins souvent en emploi que les hommes après avoir déménagé. Dans son enquête, la Dares explique que, après avoir changé de région de résidence, l’accès à l’emploi est plus fréquent pour les hommes au chômage que pour les femmes sur cinq années d’intervalle. Ainsi, 65% des hommes sont en emploi après avoir bougé entre 2010 et 2015, contre 44% pour les sédentaires. Pour les femmes, le taux demeure à 47% si elles sont mobiles ou si elles ne changent pas de région. Si l’encouragement à déménager est parfois exprimé pour retrouver un travail, la mobilité est loin d’avoir les mêmes effets entre les hommes et les femmes.

 

Read more

Our videos