Une étude souligne la discrimination des femmes pour l’accès à des emplois «masculins»

Une femme qui postule à un emploi considéré comme typiquement masculin, comme mécanicien automobile, a 22% de chances en moins qu’un homme, à compétences et qualifications égales, de se voir proposer un entretien d’embauche, selon un «testing» rendu public lundi.

Cette inégalité des chances atteint même 35% pour un poste de chauffeur-livreur, selon cette étude réalisée après de 451 employeurs d’Île-de-France avec le concours de l’Observatoire des discriminations de la Sorbonne.

«Ce sont des chiffres énormes! Et encore, c’est la partie émergée de l’iceberg, car nous n’avons pas testé ce qui se passerait ensuite, pendant l’entretien d’embauche», a commenté Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des femmes, à l’origine de ce testing.

READ MORE

Our videos