Amandine Berton-Schmitt : « dans les manuels d’enseignement moral et civique, les personnages célèbres sont à 17% des femmes et à 83% des hommes »

Quel est le corpus des manuels étudiés ?

Nous avons étudié les manuels d’enseignement moral et civique de la 5ème à la Terminale. Le corpus se compose ainsi de 25 ouvrages sortis en 2016, chez 8 éditeurs différents : 16 manuels de cycle 4 (5°, 4°, 3°) et 9 manuels de cycle 5 (Lycée).

Comment sont traitées les expertes et les femmes célèbres ?

Elles sont déjà quantitativement beaucoup moins nombreuses que leurs homologues masculins : les personnages célèbres sont à 17% des femmes et à 83% des hommes. De manière assez traditionnelle, le déséquilibre est moins fort lorsqu’on regarde la répartition des personnages anonymes avec 34% de femmes et 66% d’hommes.

Le recours aux expertes est également moindre. Par exemple, nous avons dressé la liste des femmes, non politiques, qui apparaissent deux fois ou plus dans les manuels étudiés. C’est une liste très éclectique où, contrairement aux hommes, le nombre de mentions n’a pas de cohérence avec le degré de célébrité et d’importance du personnage. Les deux femmes les plus citées sont une pédopsychiatre, Marie Rose Moro, et une juge pour enfants, Nadine Regereau-Lenier, citées de nombreuses fois dans divers manuels d’un même éditeur pour introduire les thèmes sur la sensibilité et sur la justice. Cet éclectisme et cette variété des représentations renforcent l’invisibilité des femmes célèbres, savantes, artistes, qui se retrouvent ainsi représentées au même niveau que des personnages plus anecdotiques.

Read More

Our videos