L’augmentation des pensions minimums serait discriminatoire vis-à-vis des femmes, selon la FGTB

La FGTB constate que si le gouvernement augmentera bien les pensions minimums au 1er mars, cette augmentation ne profitera en réalité qu’aux travailleurs qui comptabilisent 45 ans de carrière. « Le gouvernement minoritaire et son ministre des Pensions persistent dans l’erreur et ignore, une fois de plus, l’avis négatif (répété) des interlocuteurs sociaux. »

Le syndicat socialiste explique que l’augmentation de la pension minimum pour les carrières de 45 ans uniquement est discriminatoire vis-à-vis des femmes.

« Ces dernières comptabilisent en effet une carrière moyenne de 36,6 ans contre 42 ans pour les hommes. Ce sont donc une nouvelle fois les femmes qui sont privées de ce petit plus en termes de pension. En raison de l’écart salarial f/h (les femmes ont encore trop souvent les plus bas salaires) et parce qu’elles travaillent davantage à temps partiel que les hommes, elles retombent plus souvent sur la pension minimum. En n’augmentant les minima pour les carrières de 45 ans uniquement, 41% de l’augmentation seulement profitera aux femmes. »

READ MORE

Our videos