APRÈS #METOO, POURQUOI PAS UNE « GRILLE GENRE » DANS LES RÉDACTIONS ? [VIDÉO]

Si le Baromètre Diversité et Égalité 2017 objective la manière dont la diversité est traitée dans les médias, Safia Kessas en a fait son métier au sein de la RTBF. À côté de son métier de journaliste, chroniqueuse et réalisatrice, elle est aussi la Responsable Diversité et Égalité de la RTBF. Architecte de la Diversité, Safia Kessas cherche à observer et intégrer la diversité , notamment au niveau des rédactions de la RTBF. Concrètement, comment mettre en place un plan de la diversité au sein d’un éditeur aussi important que la RTBF ?

Comment la RTBF envisage-t-elle la diversité à l’intérieur des services ?

Il faut d’abord préciser que la diversité est une des 5 valeurs phares de la RTBF pour les années à venir. C’est un projet important. Nous travaillons pour créer une responsabilisation collective. La diversité est l’affaire de toutes et de tous à la RTBF. Ce n’est pas un service qu’on rend aux gens, enfermé dans un petit coin. C’est le droit pour tous les publics à être représentés de façon digne et non stéréotypée, sans discrimination.  Et pour que cela fonctionne, il faut que ce soit soutenu au top management comme c’est le cas.

Plus concrètement, Quels sont les projets-réflexions menés par la RTBF dans ses programmations sur la question de la représentation des minorités et groupes minorisés.

Les projets sont multiples et vraiment très nombreux en fait. Il y a ce qui ne se voit pas d’abord : Du côté de la médiation, les réactions qui portent sur la diversité sont systématiquement répertoriées, les questions de stéréotypes et de représentations. Pour l’année 2017, 24 réactions ont été reçues à ces sujets et touchent tous les types de contenus (publicités, séries belges, questions posées lors des interviews, manque d’expertes, vocabulaire utilisé, bandes annonces et même nos formulaires de contact). Cela peut déboucher sur une émission spéciale de MediaLog par ex sur les questions de sexisme.  Il y aussi les ateliers et les visites avec des publics très variés socio-économiquement et culturellement parlant. En matière de diversité, de stéréotypes ou de discrimination, c’est surtout vrai concernant l’atelier sur la liberté d’expression. Récemment la RTBF a accueilli 250 élèves à Reyers lors du Mediaschool day, et parfois nous créons des vocations chez jeunes qui ne pensaient pas aux métiers de l’auviovisuel. La RTBF est aussi particulièrement vigilante aux publicités sexistes, qui sont tout simplement bloquées.

Read more

Our videos