Comment combattre nos propres réflexes sexistes au travail ?

Entre les inégalités salariales, le plafond de verre, les congés maternité (souvent compliqués à gérer) et les histoires de harcèlement, le sexisme perdure dans le monde du travail. Pourquoi ? Peut-être parce qu’il repose aussi sur nos propres mécanismes inconscients.

En exclusivité, Noémie Le Menn, psychologue et coach*, prodigue ses conseils pour s’en débarrasser, chez les autres, et chez soi-même, avec le livre Libérez-vous des réflexes sexistes au travail ! (InterÉditions, en librairies le 24 janvier).

Prendre conscience de nos réflexes

Que ce soit dans les start-up ou les grands groupes, ou même dans la société en général, le sexisme peut prendre plusieurs formes : des réflexions, des gestes déplacés et des postes attribués à des femmes… parce qu’elles sont des femmes. Des réflexes que les femmes peuvent avoir. «Tout le monde est sexiste. Ce n’est pas une honte. La société s’est construite comme ça, c’est un système ancré, qui n’est pas simple à déconstruire», prévient la psychologue. Plusieurs biais cognitifs entrent en ligne de compte, qui nous poussent à accepter depuis (trop) longtemps cet état de fait. Dans son livre, Noémie Le Menn en isole trois.

Read More

Our videos