HARCÈLEMENT SEXUEL AU TRAVAIL : MANAGER, COLLÈGUE… COMMENT RÉAGIR ?

Face à un salarié victime de harcèlement sexuel, il n’est pas forcément aisé de savoir quoi faire, que l’on soit son collègue ou son supérieur hiérarchique. Les conseils de spécialistes et d’experts.

 

Le harcèlement sexuel au travail reste un phénomène difficile à quantifier, tant il reste tabou, malgré la récente affaire Weinsteinet les hashtag “me too” et “balance ton porc” qui sont venus libérer la parole. En France, la dernière étude sérieuse sur le sujet, menée par le Défenseur des droits, date de début 2015. Celle-ci révèle qu’une femme sur cinq dit avoir déjà été victime de harcèlement sexuel. Surtout, seuls trois cas sur dix sont rapporté à la direction ou l’employeur et 30% des victimes ne disent rien à personne. Que faire, alors, lorsque l’on est le collègue ou le manager d’une victime de ce délit passible de deux ans de prison et de 30.000 euros d’amende ?

“Que vous soyez le supérieur ou un simple collègue de la victime, vous devez être à son écoute, lui dire que vous la croyez. Il y a, selon moi, trois phrases-clés : tu n’es pas coupable, c’est lui le coupable, et c’est interdit par la loi”, conseille Pauline Chabbert, directrice associée du groupe Egaé, spécialisé dans les questions d’égalité homme-femme en entreprise. Mais attention : “ce n’est pas à vous de juger de la gravité des faits. Vous devez seulement prendre en compte le témoignage de la victime, l’entendre”, continue-t-elle.

Read More

Our videos

Welcome to our new JUMP for Me website !