Tu étais habillée comment?

L’expo qui montre que viol et vêtements des victimes n’ont rien à voir.

CULTURE DU VIOL – “Tu étais habillée comment?”

C’est la question qu’on pose bien trop souvent aux victimes d’agressions sexuelles; une question qui vise à les stigmatiser, en sous-entendant que le pire aurait pu être évité si elles avaient porté quelque chose de plus couvrant ou de moins sexy.

Une exposition de l’Université du Kansas cherche à déconstruire cette croyance en apportant une réponse forte. Intitulée “Tu étais habillée comment?“, elle présente 18 récits de violences sexuelles ainsi que les vêtements que portait chaque victime au moment de l’agression. Parmi les tenues, on trouve un bikini, un t-shirt à col jaune pour garçon, une robe rouge sexy et un t-shirt avec un jean.

Ce projet artistique a été créé en 2013 par Jen Brockman, directrice du Centre de prévention et de sensibilisation aux violences sexuelles de l’Université du Kansas, et par le docteur Mary A. Wyandt-Hiebert, qui supervise toutes les initiatives du service de sensibilisation au viol de l’Université de l’Arkansas. L’installation a depuis été présentée dans d’autres écoles, dont les Universités de l’Arkansas et de l’Iowa.

Jen Brockman a indiqué au HuffPost que le principal objectif de cette exposition était de sensibiliser le public aux violences sexuelles et de lutter contre la stigmatisation des victimes.

“Les visiteurs peuvent se mettre à la place de l’autre”, explique-t-elle, “aussi bien dans les tenues que dans les récits. Le but est d’arriver au point où ils se disent: ‘Eh ! J’ai la même tenue dans mon placard’ ou ‘J’étais habillée comme ça cette semaine.’ Nous tentons ainsi de tordre le cou à la croyance selon laquelle il suffit d’éviter de porter cette tenue pour être sûre de n’avoir aucun problème, ou que l’on peut faire disparaître les violences sexuelles en changeant de manière de s’habiller.”

Read more

Our videos