MÊME EN ROBE, LES HOMMES PEUVENT ÊTRE SEXISTES

Des avocates publient sur la Toile les récits de leurs consoeurs sur leur milieu professionnel. Edifiant.

Tenues à l’écart de décisions importantes, propos paternalistes, voire injurieux : le sexisme ordinaire dans le milieu professionnel est, d’après les chiffres du ministère des Droits des femmes, aussi répandu qu’une épidémie de grippe en hiver. Au travail, pas moins de 80 % des femmes y sont confrontées mais certaines, dans leurs branches professionnelles respectives, ont décidé de le dénoncer sur le site de microblogging Tumblr*.

Dernier exemple en date : le milieu des avocat(e)s s’est librement inspiré d’une initiative datant de 2012 recueillant des témoignages de victimes de harcèlement de rue, le désormais connu « Paye ta Shneck » (expression que l’on peut traduire pudiquement par « Couche avec moi »), devenu sous la plume des femmes de loi, « Paye ta robe ».

Du confrère au bâtonnier

Laura, du barreau de Paris, dit qu’elle pourrait alimenter à elle seule ces pages avec ses histoires. « Cela va d’un associé qui te dit qu’il va s’occuper de l’affaire parce qu’ un homme, ça fait plus sérieux, au confrère qui te demande si tu vas faire les yeux doux au procureur. »

Read more

Our videos