Musique : « où sont les femmes ? »

En ce qui concerne le début du XXème siècle, rien d’étonnant à cela : à cette époque, les femmes n’ont pas le droit d’exercer une profession sans l’accord préalable de leur mari. Elles n’ont d’ailleurs ni le droit d’aller au lycée ni à l’université. C’est le Code Civil, promulgué par Napoléon en 1804, qui le dit. Rappelons que les lois concernant le statut de la femme qui en sont issues ont été abrogées pour une partie en 1965, puis en 1975 !

Mais un siècle plus tard, le constat est similaire… Les discriminations contre les femmes dans la musique font légion et commencent seulement à être évoquées dans les sphères publiques. C’est une regrettable parenthèse de l’histoire culturelle qui ne trouve pas commune mesure dans les autres formes d’arts. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Sur la saison 2015-2016, l’étude lancée par la SACD, en collaboration avec le Laboratoire de l’égalité, le mouvement H/F et le Deuxième Regard, intitulée très justement « Où sont les femmes ? », dénombre 16 compositrices sur 1394 compositeurs.trices, soit 1%. Il n’y a que 23 femmes sur 572 chef.fe.s d’orchestre, soit 4% ; 12 femmes pour 259 librettistes (auteurs.trices de livrets de musique), soit 5% ; 69 femmes sur 331 solistes-instrumentistes, soit 21%.

READ MORE

Our videos