Code and Fly to the Moon : 3 questions à Loubna Azghoud

Quelle place les femmes occupent-elles dans le numérique ? Comment peuvent-elles s’y rendre plus présentes ? Pour la troisième année consécutive, le Women Code Festival s’intéresse à l’avenir de la tech au féminin.

Il ne s’agit pas juste de vouloir engager plus de femmes, il faut pouvoir créer un environnement favorable à leur inclusion. — Loubna Azghoud

PointCulture : Loubna Azghoud, vous êtes coordinatrice de 1819-Women in Tech.Brussels, et coordinatrice du Women Code Festival. Comment le projet s’est-il monté ? Quels sont ses objectifs ?

Loubna Azghoud : Women in Tech.Brussels est le résultat d’une politique d’égalité de genre voulue dans la stratégie du plan digital de la Région bruxelloise, BeDigital, et le résultat d’une des 20 mesures du Plan NextTech. L’objectif est de promouvoir la formation au code et aux études STEM (Science, Technology, Engineering et Mathematics) auprès des jeunes filles et des femmes ainsi que de les soutenir dans la création et le développement de startup et, plus généralement, augmenter la présence féminine dans l’industrie high tech. Cette mission a été confiée au service 1819, déjà en charge de la sensibilisation du public féminin. Women in Tech.Brussels est donc l’outil qui a été créé pour mener cette politique sur le terrain.

Premier écosystème de ce genre en Europe, il rassemble les secteurs public et privé autour d’objectifs communs. Une trentaine de partenaires se mobilisent pour co-construire des actions positives pour les femmes et les jeunes filles et ainsi augmenter la mixité dans le secteur technologique.

READ MORE

Our videos