Le féminisme est aussi l’affaire des hommes !

Laisser les femmes s’occuper seules de faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes en entreprises ? C’est un peu comme si, pour lutter contre la pollution en ville, on laissait les cyclistes se battre seuls contre les automobilistes, sans impliquer ces derniers.

Inutile de se leurrer : sans notre engagement, celui des hommes occupant des postes à responsabilités, les objectifs d’une juste égalité entre les sexes en entreprise resteront incantatoires. Pourquoi ? Tout simplement parce que les hommes sont plus écoutés, leur parole moins moquée. Et qu’on ne les soupçonnera pas de faire prévaloir leur intérêt personnel.

Pourquoi la mixité est aussi un enjeu masculin
Faute de cette prise en charge masculine du féminisme, nous en resterons aux statistiques connues : 3 femmes dirigeantes seulement parmi les 40 groupes du CAC, pas plus de 12 % de femmes dans les comités exécutifs alors qu’elles représentent 32 % des cadres. Et leur salaire est toujours inférieur de 19 % en moyenne à celui des hommes. Pour changer la donne, la parole est aux hommes. Ou justement, au-delà de la parole, les actes. Répéter que l’on est féministe ne suffit pas.

Read More

Our videos