Les inégalités femmes-hommes sont tapies au cœur du droit

Le droit est le reflet de la société. Même s’il se veut égalitaire, dans la pratique il y a de nombreux biais. Comme ce n’est pas toujours très visible, une toute nouvelle association, Fem & Law, met le sujet du droit et du genre sur la place publique. Par Cécile Berthaud

La Justice est impartiale. C’est sa mission, son objectif. Reste qu’en pratique, il y a des biais, notamment de genre. Nos lois ne sont pas sexistes, loin de là. La Belgique est d’ailleurs excellemment classée en la matière, et encore heureux. Cela dit, cela ne l’empêche pas de tomber encore parfois dans l’ornière. La dernière loi discriminante pour les femmes, c’était quand? En 2014. Elle modifiait les règles de transmission du patronyme. C’est aux parents maintenant de choisir le ou les noms qu’ils transmettent. Mais quand Madame et Monsieur ne parvenaient pas à se mettre d’accord sur l’ordre du double nom, alors c’était le nom de Monsieur figurait en tête. La Cour Constitutionnelle a invalidé cette disposition pour cause de discrimination injustifiée. Aujourd’hui, c’est l’ordre alphabétique qui est utilisé. Ce qui est, en effet, impartial.

Read More

Our videos