Petit Papa Noël, c’est quand l’égalité des salaires ?

Zut, j’ai raté la date.

Je voulais écrire au Père Noël pour lui demander l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes, et j’ai oublié. Parce que j’y crois, moi, au père Noël. Et il faut y croire un max dans cette histoire de salaires, parce que depuis le temps….

On arrive en 2017, et on est toujours bloqué sur des comportements moyenâgeux.

Imaginons une seconde que l’on se rende compte que les Bretons sont moins payés que les Bourguignons ou les Picards : cela relancerait immédiatement l’industrie textile française, rien que pour fabriquer des bonnets rouges. Et si les femmes et hommes aux yeux bleus gagnaient 25% de plus que celles et ceux qui ont les yeux marrons, on aurait « la manif pour tous les yeux » de Lille à Marseille, une chaine humaine ininterrompue pour lutter contre une injustice débile.

Mais dès lors qu’il s’agit d’égalité femmes hommes, plus de mobilisation, plus de combat au grand jour malgré des initiatives telles que « Equal Pay Day » de BPW (Business Professional Women) ou « #7novembre16h34 » lancé par le collectif Les Glorieuses.

Bon vous allez me dire qu’avoir oublié ma lettre au Père Noël, c’est un acte manqué. Que je suis un homme, et donc que je m’en fiche comme de la marque de la dernière teinture de Donald Trump. Et ben même pas.

Parce que je pense que les hommes ont tout intérêt à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes, et en particulier l’égalité de salaire. Voici quelques raisons pour étayer cette conviction.

Read more

Our videos