Charge mentale: Comment passer de la prise de conscience à un vrai changement de société?

Depuis mai, les réseaux sociaux et médias se sont emparés de la question de la charge mentale, ce travail d’anticipation, d’organisation souvent épuisant pour les femmes, un concept expliqué par la dessinatrice de BD Emma dans Fallait demander.

Début octobre, l’essai de Titiou Lecoq «Libérées» insiste à nouveau sur la répartition inégalitaire de cette charge et assure que la révolution féministe passe aussi par un meilleur équilibre au sein des couples.

Il y a dix ans, j’avais repéré sur le frigo de ma tante le planning hebdomadaire familial. Entre le tennis et le hip-hop, un soir sur deux, c’est mon oncle qui était chargé du dîner. Depuis, j’ai mesuré l’intérêt d’avoir une répartition claire et égale (au moins sur le papier), surtout quand la famille s’élargit. Et depuis quelques mois, l’expression « charge mentale » fleurit aussi bien dans les médias que dans les conversations privées.

Read More

Our videos