Pourquoi les femmes sont sous-représentées dans l’entrepreneuriat

En France, alors que la parité est aujourd’hui globalement acquise dans la population active, le nombre de femmes entrepreneurs continue de stagner depuis une trentaine d’années, avec un tiers des créations d’entreprise. Pourtant, cela fait maintenant près de 20 ans que s’imaginent et se déploient de multiples démarches pour soutenir les femmes, notamment par le biais de mesures nationales, de politiques publiques et familiales proactives et incitatives.

Pour mieux comprendre cette réalité entrepreneuriale, nous avons réalisé une étude sur une cohorte de près de 50 000 entrepreneurs, âgés en moyenne de 43 ans et répartis sur la France entière.

Au-delà des chiffres, une situation préoccupante

Les premiers résultats descriptifs valident la part des femmes entrepreneurs à 31 %. Mais ils montrent également la difficulté d’être mère et entrepreneur : tandis que 57 % des entrepreneurs ont des enfants, seuls 18 % sont des mères. Il semble que l’égalité hommes-femmes face aux contraintes du « care » (le soutien à autrui) demeure une utopie !

De fait, la France promeut encore un modèle de la famille dans laquelle la femme endosse le rôle de la « femme au foyer active », dans lequel elle assume des activités domestiques et professionnelles. Le soutien à la maternité mis en place pour favoriser l’emploi des femmes tend à maintenir des barrières subtiles enracinées dans des stéréotypes et des rôles sociaux traditionnels.

Read more

Our videos