Victoria Lavenne et Sandrine Belgrado: des bancs de l’université au comptoir du Boentje Café

Elles se connaissent depuis l’adolescence. L’une a étudié le droit à l’ULB, l’autre l’économie à Saint-Louis et le tourisme à l’ULB. Un peu déçues par leurs études, elles décident de se lancer ensemble dans le défi de l’économie circulaire : l’ouverture du premier café zéro déchet à Bruxelles. Il s’appellera le Boentje Café et se situera sur la place Collignon à Schaerbeek.

Dites-nous en un peu plus sur la genèse de ce projet pour le moins anticonformiste ?
Victoria Lavenne et Sandrine Belgrado : au cours de nos Erasmus respectifs à Copenhague et à Montréal, nous avions pris l’habitude d’étudier dans de très agréables coffee houses. A notre retour à Bruxelles, nous n’avons pas retrouvé l’ambiance chaleureuse de ces cafés. Sur le ton de la plaisanterie, nous nous sommes alors dit qu’il ne nous restait plus qu’à en ouvrir un bien à nous dans le quartier de l’université.

L’envie a survécu à la fin de nos études, mais rester dans le milieu estudiantin ne nous tentait plus. L’idée a donc évolué vers un concept plus familial, plus signifiant. Nous avons envisagé plusieurs localisations, mais avons trouvé le local idéal à Schaerbeek, une commune qui connaît un essor nouveau. Seul problème: cette évolution est tellement nouvelle qu’elle ne figure pas encore dans les statistiques !

Read More

Our videos