Les Femmes Entrepreneures Mises En Difficulté Par Les Fonds d’Investissements

Dans un climat où sont mis en lumière de nombreux cas de harcèlement sexuel dans lesquels les victimes sont des femmes entrepreneures du secteur de la technologie et les agresseurs des investisseurs, une équipe de chercheurs a déterminé que les start-up compétitives dirigées par des femmes sont soumises à un examen scrupuleux lors des demandes d’investissement. Il semblerait que cette pratique se poursuive même après le versement des fonds.

La semaine dernière, des chercheurs de l’université de Columbia et de la Wharton School of Business ont publié les résultats de leur étude portant sur la façon dont hommes et femmes sont interrogés au sujet de la viabilité de leurs start-up. L’étude a révélé que les participants faisaient constamment face à différents types de questions, variant selon leur sexe, les candidats masculins rencontrant plus de questions portant sur le potentiel de croissance de leur projet quand les candidates, elles, se voyaient interrogées plus fréquemment sur les risques et les pertes potentielles. Les chercheurs ont constaté que cela avait un impact réel sur le financement obtenu par les candidats.

Dans un article, Dana Kanze, étudiante en doctorat de la Columbia Business school, écrit que son équipe a cherché à mettre le doigt sur l’un des nombreux facteurs probablement impliqués dans “l’écart important existant entre homme et femme” dans le financement d’entreprise. Selon elle, seulement environ 2% des financements du capital-risque sont perçus par des femmes entrepreneurs, bien que les femmes soient propriétaires de 38% des entreprises américaines et représentent actuellement 7% du capital-risque, soit une augmentation de 3% en 2014.

Read more

Our videos