Une maison pour les femmes à Saint Denis

Il fallait une maison pour prendre soin des femmes, c’était le vœu de Ghada Hatem depuis qu’elle était devenue chef de service de la maternité du centre hospitalier Delafontaine de Saint Denis. Le service de gynéco obstétrique reçoit des femmes de plus de 120 nationalités différentes et environ 14% d’entre elles ont été excisées. Après deux ans de travail et de bataille pour réunir les fonds, la maison des femmes a été inaugurée le 8 juillet dernier. En dehors des officiels, beaucoup s’étaient déplacé-e-s pour voir Inna Modja, la marraine de l’établissement, couper le ruban inaugural.

Rien de plus fort pour ouvrir ce lieu d’accueil et de compréhension aux femmes les plus vulnérables que la présence à leur côté de l‘artiste malienne Inna Modja. Elle s’est impliquée dans la lutte contre l’excision ayant elle même été excisée à l’âge de 5 ans, puis ayant vécu la réparation comme une réparation physique et psychologique. Elle fait les liens entre toutes les violences faites aux femmes dans son engagement d’artiste.

READ MORE

Our videos