Le combat de Chiara Condi pour les femmes victimes de violences

Fin 2017, le prix de la femme d’influence a été notamment remis à Chiara Condi, présidente fondatrice de Led by Her, association soutenant les parcours entrepreneuriaux de femmes victimes de violences. L’occasion pour la jeune femme de faire, quelques jours plus tard, un point sur son action, entourée de bénéficiaires de sa fondation.

« Je voulais ouvrir un cabinet de sophrologie. Led By Her m’a mise sur les rails. » Un témoignage parmi d’autres, reflétant la bouée de sauvetage que représente l’association fondée en 2014. A sa tête, Chiara Condi, 31 ans, passée par Harvard. Son but : inciter les victimes de violences conjugales à se reconstruire par l’entrepreneuriat. « Nous nous focalisons sur l’apporteuse de projet, plus que sur le projet en lui-même, » a précisé la jeune femme.

Un programme dédié

Concrètement, Led By Her propose à ses bénéficiaires une formation aux bases de la création d’entreprise, en partenariat avec deux écoles de commerce, l’ESCP et l’IESEG. Au menu : quelque 300 heures de cours de finance, comptabilité, une initiation à la structure d’un business plan ou encore des conférences sur le lean start-up. « Mais nous avons également un tiers du volume horaire consacré au développement personnel », a souligné Chiara Condi. Entre tests de personnalité et liens entre leur projet professionnel et leurs aspirations, les femmes de Led By Her effectuent, via la reconversion, un travail sur elles-mêmes. En tout, près d’une centaine a suivi le programme de l’association. Leurs souhaits ? Ouvrir une galerie, monter une entreprise de restauration de meubles ou encore créer une marque de bijoux.

Read More

Our videos