Isabelle Kocher, la transition énergique

 

À moins de 50 ans, Isabelle Kocher vient de prendre la tête du géant Engie, dont elle veut faire un champion de la transition énergétique. L’ancienne nageuse de compétition, qui se sait attendue au tournant, va devoir puiser dans ses ressources les plus profondes.

I l faisait beau ce 4 mai 2016 à Paris, en début d’après-midi, et des milliers de personnes avaient répondu à l’appel. Impeccable comme toujours dans sa petite veste blanche, Isabelle Kocher avait convié les salariés d’Engie sur le parvis de la tour T1, siège social du groupe à la Défense, pour une cérémonie de passation de flambeau. La nouvelle directrice générale, fraîchement nommée lors de l’assemblée générale de la veille, avait même concocté une surprise à l’attention de Gérard Mestrallet, emblématique patron du groupe depuis vingt ans : un petit film original retraçant la construction du groupe, avec des témoignages de salariés… « C’était très émouvant », raconte un témoin.

Très symbolique, aussi. À 49 ans, la brillante normalienne, agrégée de physique et ingénieur du corps des Mines, est devenue la première Française à diriger un groupe du CAC 40 (en 2006, l’Américaine Patricia Russo avait été portée à la direction générale d’Alcatel-Lucent). Isabelle Kocher avait été nommée numéro deux de l’ex-GDF Suez en octobre 2014. Beaucoup se demandaient jusqu’alors si la nouvelle DG, repérée de longue date par Gérard Mestrallet comme dauphine potentielle, saurait sortir de l’ombre de son mentor, finalement resté président non exécutif du groupe au terme d’un feuilleton à rebondissements. Sur ce point au moins, les sceptiques n’ont aujourd’hui plus guère de doutes. C’est bien elle la patronne, même si elle a préféré ne pas occuper l’ancien bureau de l’ex-PDG, passé du 35e au 36e étage de la tour T1. « J’ai tenu, depuis ma prise de fonction, à échanger régulièrement avec Gérard Mestrallet pour le tenir informé de l’actualité du groupe, dit-elle, sereine. Les choses sont parfaitement fluides entre nous. » Derrière le sourire immuable, la grande courtoisie jamais prise en défaut, se cache une femme d’autorité, qui s’impose et prend des décisions sans états d’âme.

READ MORE

Our videos