Yusra, réfugiée syrienne, d’un canot de sauvetage au large de la Turquie aux JO de Rio

La nageuse de 18 ans a sauvé des compatriotes avec sa sœur en remorquant leur embarcation lors de la traversée de la Méditerranée. Aujourd’hui, elle rêve d’or au sein de l’équipe de réfugiés du CIO.

Plus que deux jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Rio. Cette année, pour la première fois, une équipe de réfugiés participe à la compétition : dix athlètes titulaires du statut de réfugié reconnu par les Nations unies, sélectionnés par le Comité international olympique (CIO). Parmi eux, une jeune fille à suivre de près. Yusra Mardini, nageuse syrienne de 18 ans. Comme ses coéquipiers, Yusra revient de loin.

La sportive a quitté Damas à la mi-août 2015 avec sa sœur aînée, Sarah, 20 ans. Sa famille avait déménagé de nombreuses fois pour fuir les combats et permettre à ces deux jeunes athlètes de haut niveau de poursuivre leur entraînement. Mais Yusra et Sarah ont finalement dû laisser derrière elles leurs parents et leurs petites sœurs :

“Notre maison avait été détruite, je ne pouvais plus m’entraîner depuis deux ans.”
READ MORE

Our videos