Manuel de survie pour les femmes politiques… et toutes les femmes en général !

Sandrine Rousseau, porte-parole d’Europe Ecologie-les Verts, a rédigé un Manuel de survie à destination des femmes en politique dans lequel elle recense, avec humour, les manifestations de sexisme ordinaire.

Les femmes politiques ne contrôlent pas leurs émotions ? Elles portent des tenues qui attirent l’attention ? Elles tombent facilement dans le délire de persécution ?

Tous ces préjugés, parfois invisibles, Sandrine Rousseau a tenté de les mettre au jour pour décrypter le sexisme. En s’appuyant sur les témoignages de plusieurs femmes politiques, l’auteure prouve que la façon spécifique dont les femmes sont traitées quand elles participent à la vie politique renvoie souvent à l’idée qu’elles ne seraient pas à leur place.

Comment avez-vous eu l’idée de faire ce livre ?

« A force d’observer des situations qui sont insupportables et qui marquent une différence notable entre hommes et femmes, j’ai eu envie, presque besoin, de les dénoncer. Exemple : je siège dans un conseil d’administration en tant qu’élue régionale. Un jour, on m’a demandé quel était mon CV pour siéger là, ce qu’on n’a jamais demandé à aucun de mes prédécesseurs. Je n’ai pas compris pourquoi on me demandait ça, donc j’ai refusé de le donner. On pose toujours la question aux femmes de comment elles sont arrivées là : par quotas ? Parce qu’elles ont couché ? On reconnaît assez peu les réelles compétences. »

Vous parlez d’un “effet chewing-gum” dans votre livre…

En effet, quand on arrive, il y a un effet fraîcheur, on nous dit qu’on renouvelle la politique, qu’on amène quelque chose de nouveau. Puis quand on commence à s’apercevoir que vous êtes une femme de pouvoir et d’action et que vous n’allez pas forcément dans le sens attendu, quelque chose d’assez violent se met en place contre vous. Heureusement cela ne dure pas.

Read more

Our videos