Comment gérer sa prise de risques ?

L’une est la seule femme au monde à avoir traversé intégralement l’Antarctique en solitaire. L’autre est une investisseuse reconnue et pionnière de la French Tech. Réunies lors de la première édition du Festival « Les Sybelles Aventurières » (du 4 au 7 juillet au Corbier en Savoie), Laurence de la Ferrière et Laurence Bret-Stern nous livrent leur vision d’une prise de risques intelligente. A lire absolument.

Vous avez dit prise de risques ?

Prendre des risques, Laurence Bret-Stern n’en tire aucune fierté. Car la prise de risques fait partie intégrante de son ADN. « Pour moi, il y a deux types de personnes. Certains ont besoin d’un environnement stable quand d’autres se complaisent dans le changement. C’est mon cas », observe-t-elle. Quant à Laurence de la Ferrière, la prise de risques est selon elle inhérente à la nature humaine : « à partir du moment où l’on naît, on prend un risque ». Mais toutes les deux arrivent à la même conclusion : il s’agit avant tout d’une histoire individuelle car prendre des risques, c’est sortir de sa zone de confort, qu’elle soit physique ou psychologique. Et cette zone de confort est très variable d’un individu à l’autre.

 

READ MORE

Our videos