Deux tiers des femmes atteintes d’un cancer du sein reprennent le travail dans les deux ans.

Près de 70% des femmes retravaillent dans les deux ans après un cancer du sein. Une étude menée par la Mutualité Chrétienne auprès de 7.600 femmes âgées de 20 à 64 ans qui ont reçu des indemnités d’incapacité de la Mutualité chrétienne (MC) indique que deux tiers (67%) d’entre elles ont repris totalement ou partiellement le travail dans les deux ans qui ont suivi le diagnostic de cancer.

« En moyenne, l’indemnisation tourne autour d’un an. Pour 26% des femmes, l’incapacité se prolonge au-delà de deux ans. Le décès survient malheureusement dans 2% des cas », précise la mutualité.  Par ailleurs, pour près d’une femme sur quatre (24%), aucune indemnité n’a été versée dans les deux mois qui ont suivi la découverte du cancer.

« Sans doute les personnes concernées ont-elles arrêté de travailler à un moment ou un autre et probablement pour de courtes périodes d’incapacité successives. Mais en tout cas, pour les travailleuses salariées, pas au-delà de la période de salaire garanti payé par l’employeur », observe Jean Hermesse, secrétaire général de la MC.

La probabilité de reprendre le travail dépend notamment du stade de la maladie, du traitement, de l’âge mais aussi du statut professionnel. Ainsi, la probabilité de retour au travail dans les deux ans est de 77% au stade I de la maladie, contre 27% au stade IV malgré l’impact négatif de traitements comme la chimiothérapie.

Read more

Our videos