Pourquoi les femmes de plus de 50 ans vont mener le monde

C’est en substance la question à laquelle Joseph F. Coughlin tente de répondre dans son dernier ouvrage consacré à l’économie de la longévité. Le Directeur du « Agelab » (laboratoire consacré au vieillissement) au sein du prestigieux MIT constate que les femmes sont mieux préparées que les hommes à la seconde mi-temps de leur vie. Elles seraient des pionnières ignorées du monde du travail. « L’une des plus grandes sources d’innovation sous-estimées et de nouveaux business pourrait être les femmes de plus de 50 ans qui ont de nouvelles idées, encore une longue vie devant elles et le courage d’entreprendre ».

Pourquoi le futur sera féminin

D’après Coughlin la femme aurait acquis un statut de « soigneuse en chef » au sein du foyer. Apte à prendre en charge plusieurs générations, elle veillerait sur les enfants bien sûr mais aussi sur ses parents, beaux-parents. Aujourd’hui, les femmes représentent 75 % des Français qui assument seuls un parent dépendant (source Axa). Une activité non prévue qui la place au cœur de l’administration de sa maison. Et surtout au centre des décisions financières liées au foyer (voiture, soins de santé, vacances…). La fameuse étiquette « ménagère de moins de 50 ans » a perdu toute sa pertinence. La frontière de l’âge « n’a définitivement plus lieu d’être. Les plus de 50 ans représentent désormais 40% de la population active et un tiers des «Responsable Des Achats » constate l’agence KR Media. La nouvelle terminologie des publicitaires en déroute repense la cible des « middle life » à l’aune d’une espérance de vie de plus en plus longue.

Read More

Our videos