Un collectif de femmes dirigeantes appelle à « imposer la mixité » dans l’économie numérique

Les signataires du texte, publié dans « Les Echos », déplorent une « inégalité face aux capitaux », demandant des changements aux fonds d’investissement et pouvoirs publics.

« Imposer la mixité dans l’économie numérique », telle est la requête d’un collectif de femmes dirigeantes d’entreprises qui appelle, dans une tribune publiée lundi 3 décembre, à la création d’un fonds d’investissement pour les entreprises fondées ou dirigées par des femmes.

Nathalie Balla, coprésidente de La Redoute et de Relais Colis ; Mercedes Erra, cofondatrice de l’agence Betc et présidente exécutive d’Havas Worldwide ; Tatiana Jama, cofondatrice de Selectionnist et Visualbot.ai ; Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi et Mangopay ; ou encore Stéphane Pallez, présidente-directrice générale de la Française des jeux, figurent parmi les signataires de ce texte paru dans le quotidien économique Les Echos.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les dirigeantes misent sur le numérique

« En France, les neuf plus gros fonds d’investissement français n’ont investi que 2,6 % des fonds levés dans des entreprises cofondées par des femmes sur les cinq dernières années », affirme la tribune, estimant que cette « inégalité face aux capitaux est une triste réalité et une erreur stratégique ». Et « les dirigeantes ne captent que 2,2 % des financements des fonds d’investissement dans le monde », constatent les signataires.

Féminiser les équipes d’investissement

Or « les entreprises ayant au moins une fondatrice ont des résultats plus élevés de 63 % que les entreprises n’ayant que des fondateurs », affirme le texte, estimant qu’« atteindre la parité générerait plus de 2 000 milliards d’euros de PIB supplémentaire en Europe d’ici à

Read more

Our videos