Responsable diversité : un métier en quête de légitimité

Pour la première fois, une étude française dresse les missions, les spécificités et les enjeux auxquels est confronté le manager de la diversité. Une enquête sociodémographique très détaillée qui permet de mettre en lumière ce cadre RH transversal en mal de reconnaissance.

L’Association française des managers de la diversité (AFMD) a révélé début mai une enquête inédite et qualitative réalisée auprès d’une cinquantaine de responsables diversité exerçant ou ayant exercé leur métier depuis le milieu des années 2000. En voici les principaux enseignements.

70% des responsables diversité sont des femmes

Cette étude établit le portrait-robot de la personne exerçant la fonction diversité en France aujourd’hui : c’est le plus souvent une femme (70 %), un peu plus âgée que la population des cadres RH (près de la moitié à plus de 50 ans), née de parents français cadres, et fortement diplômée : niveau bac + 5, école de commerce, IEP ou école d’ingénieur.

Elle travaille majoritairement dans une grande entreprise et a décroché le poste « plutôt par hasard que par vocation » après avoir travaillé plusieurs années dans des fonctions support ou de management opérationnel. Elle n’a acquis aucune expertise préalable dans le domaine de la diversité. Une absence qui s’explique en partie par le fait qu’il s’agit d’un métier assez récent dans l’entreprise.

Read more

Our videos