Mad & Woman : portrait d’agence

« Il y en a marre de devoir se battre contre les a priori ». Christelle Delarue a créé Mad & Woman il y a deux ans. Loin des clichés et du féminisme, portrait d’une agence qui offre un prisme d’analyse féminin.

Christelle Delarue, 33 ans, est une femme, et une entrepreneuse. A la tête de l’agence Mad & Woman, cette « fille de la pub » s’est formée auprès des grandes agences internationales. McCann Erickson d’abord, puis TBWA, « qui est un réseau américain mais qui avait la culture d’une petite boîte française. C’est vraiment là-bas que j’ai fait mes classes, c’était une culture incroyable » confie-t-elle. « L’ensemble des gens avec qui j’ai travaillé m’ont rendue curieuse et heureuse : ça a été autant un outil d’émancipation dans ma carrière qu’un bonheur ». Elle monte rapidement sur des projets transversaux. Pas simple au départ, pour celle qui évolue dans des groupes qui fonctionnent en silos, où les responsabilités sont données de manière verticale. Avec Sébastien Vacherot elle monte TBWA Map. « Sébastien, c’est ma rencontre. Il m’a transmis les gènes de passion et d’ouverture, mais aussi de précision et de challenge ». Ils repensent des systèmes, mêlent des disciplines qui n’étaient pas alors associées à la publicité, et font naître des projets d’envergure.

Read more

Our videos