Rester salariée ou devenir entrepreneur: le choix difficile des femmes après un congé maternité

ÉGALITÉ – Les responsables RH sont de plus en plus préoccupés par le taux de turnover chez les employés de sexe féminin suite au congé de maternité. Alors que certains l’attribuent à un changement de priorités chez les femmes et des aspirations de carrière réduites qui émergent “naturellement” à la maternité, d’autres reconnaissent la nécessité d’aborder le changement de perception que collègues et managers peuvent avoir de la “mère” qui reprend le travail. En effet, une étude française récente a révélé que un quart des femmes qui ont repris le travail après un congé de maternité, estime qu’elles n’étaient plus impliquées dans la même mesure dans le processus décisionnel, selon une étude publiée par l’association à compétence égale.

Que ce soit dû à un changement dans les aspirations de carrière et de priorités suite à la maternité ou un effet “plafond de verre”, un nombre croissant de femmes françaises créent leur propre entreprise. Le rôle de “mampreneur” peut être pour certaines un excellent moyen de concilier leurs engagements professionnels et familiaux.
 
Cependant, il faut aussi noter que les femmes à leur compte gagnent généralement beaucoup moins que leurs homologues masculins. En France, l’écart homme-femme des revenus moyens de l’auto-emploi est de 36%par rapport aux 16% observés dans l’emploi salarié. Cela peut être attribué aux secteurs dans lesquels elles travaillent, mais aussi au temps qu’elles passent réellement au travail. Loin de la professionnelle libérée en charge de son propre destin,

Our videos